Comité consultatif externe

À l’écoute des divers points de vue

Chez CEPA, nous ne nous contentons pas d’écouter les autres membres de l’industrie. Il nous importe également de savoir ce que les Canadiens et Canadiennes de tous horizons attendent de nous et les domaines dans lesquels nous ne nous montrons pas à la hauteur de leurs attentes.

C’est pour cette raison qu’en 2014, CEPA a constitué le Comité consultatif externe (EAP). Ce comité se compose de divers groupes de parties prenantes issus de tout le Canada, dont les peuples autochtones, le monde universitaire, les écologistes et les propriétaires fonciers. Les différents points de vue des membres du comité contribuent à déterminer les principaux enjeux et sujets de préoccupations.

L’EAP dispose d’un accès direct au comité d’administration de CEPA et offre des conseils et de l’aide pour déterminer les priorités du programme Priorité intégrité. Il apporte également de précieuses connaissances afin d’aider l’industrie à gagner la confiance des Canadiens.

La participation à l’EAP est volontaire et ses membres ne sont pas rémunérés.

Valerie Roy
Directrice générale de la Chambre de commerce de l’Atlantique

« Pour faire valoir le point de vue du Canada atlantique au sein de ce débat, veiller à ce que la CCA prenne part aux activités de sensibilisation à l’industrie et à la promotion de cette dernière, et maximiser les opportunités dans la région. »

Valerie Roy occupe le poste de directrice générale pour la Chambre de commerce de l’Atlantique (CCA), dont le rôle est de mettre en avant les priorités majeures relatives au monde des affaires du Canada Atlantique, mission dont s’acquitte l’organisme en identifiant les enjeux préoccupants, en énonçant les positions de principe et en plaidant auprès des gouvernements provinciaux et fédéraux. Mme Roy a également été vice-présidente des Services aux membres, directrice générale par intérim de la CCA, directrice générale de la Chambre de commerce du Grand Moncton et directrice au Développement économique pour la Commission économique du Grand Moncton. Avec plus de 40 ans d’expérience dans les secteurs public et privé, Mme Roy a aussi, entre autres, exercé plusieurs mandats en tant que présidente de l’Association des cadres de chambres de commerce du Canada, présidente de l’Association canadienne de développement économique et directrice de la Chambre de commerce du Canada.

Dave Poulton
Directeur général de l’Alberta Association for Conservation Offsets

Dave Poulton agit en tant que consultant indépendant pour divers groupes à but non lucratif ainsi que pour le gouvernement et l’industrie, rôle dans lequel il propose des stratégies efficaces pour favoriser des solutions durables à des problématiques environnementales. M. Poulton est le directeur administratif de l’Alberta Association for Conservation Offsets (Association albertaine des mesures compensatoires de conservation) et le président du comité d’administration de l’Environmental Law Centre à Edmonton. Il a précédemment exercé les fonctions de directeur administratif de la Société pour la nature et les parcs du Canada (chapitre du Sud de l’Alberta). M. Poulton possède un baccalauréat et une maîtrise en sciences politiques de l’Université de Calgary ainsi qu’un baccalauréat en droit de l’Université de Dalhousie, et il a récemment obtenu une maîtrise en droit du programme de Ressources naturelles, énergie et droit de l’environnement de la faculté de droit de l’Université de Calgary.

Keith Matthew
Ancien chef de la Première Nation Simpcw

« Ma participation au comité est importante en raison de la nature militante du peuple autochtone et de sa position unique dans la Constitution canadienne. C’est l’un des domaines les plus controversés et risqués dans lesquels une entreprise peut s’impliquer en cette période de préoccupations écologiques. J’espère que ma contribution aidera les collectivités autochtones et les entreprises à aboutir à un compromis afin de parvenir à travailler ensemble sur des questions mutuellement avantageuses. »

Keith Matthew fait partie de la Première Nation de Simpcw, dont il a été le chef pendant cinq ans et le conseiller pendant cinq autres années. M. Matthew a tenu le rôle de négociateur en chef auprès des sociétés pipelinières, hydroélectriques et minières pour plusieurs collectivités de Premières Nations. En tant qu’expert sur les relations avec les Premières Nations en C.-B., M. Matthew a occupé le rôle de conseiller politique auprès de l’ancien chef national Phil Fontaine et a siégé aux comités internes et techniques de diverses organisations politiques au sein de la province. M. Matthew possède plusieurs entreprises et est actuellement l’un des propriétaires de deux autres coentreprises spécialisées dans la construction lourde et l’arpentage. Il est titulaire d’un certificat d’associé délivré par le programme d’entrepreneuriat de l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique et est un agent de développement économique autochtone agréé par le Conseil pour l’avancement des agents de développement autochtones.

Bob Page
Directeur de l’Alberta Environmental Monitoring, Evaluation, and Reporting Agency

Bob Page (Ph. D.) occupe un poste de directeur pour l’Alberta Environmental Monitoring, Evaluation, and Reporting Agency (Organisme de surveillance, d’évaluation et de suivi de l’environnement de l’Alberta) et est le président du comité international responsable de l’élaboration des normes environnementales ISO 14000, basé à Genève. Il a autrefois présidé la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie, a été doyen du Département de conception environnementale de l’Université de Calgary et vice-président au Service de développement durable pour TransAlta Corporation, à Calgary. Il siège aux comités de diverses ONG et entreprises ainsi qu’au groupe Énergie canadienne responsable de l’Association canadienne des producteurs pétroliers. Ses domaines de recherche comportent les pipelines arctiques et la réglementation.

Carl Weimer
Directeur général de la Pipeline Safety Trust

« Je me suis joint au Comité consultatif externe de CEPA pour mieux comprendre le processus de réflexion et les engagements de l’industrie pipelinière en matière de sécurité. J’espère pouvoir partager avec le groupe les préoccupations persistantes dont nous font part les gouvernements locaux, les propriétaires fonciers et les citoyens situés le long des tracés de pipelines, de façon à ce que l’industrie tienne mieux compte de ces préoccupations, ce qui contribuerait à accroître le niveau de confiance à l’égard de la sécurité de nos réseaux pipeliniers. »

Carl Weimer est le directeur général du Pipeline Safety Trust. Il siège au Washington State Citizens Committee on Pipeline Safety (dont les membres sont nommés par le gouverneur), fait partie du Technical Hazardous Liquid Pipeline Safety Standards Committee, un comité du ministère des Transports des États-Unis, et appartient au comité directeur de la Pipelines and Informed Planning Alliance. M. Weimer a témoigné plusieurs fois devant la Chambre et le Sénat des États-Unis et a été cité comme témoin pour le National Transportation Safety Board sur des questions relatives à la sécurité des pipelines. Pour la neuvième année, M. Weimer siège en tant que membre élu au Whatcom County Council, où il occupe actuellement le poste de président. Il détient un diplôme en ressources naturelles et éducation environnementale de l’Université du Michigan ainsi qu’un diplôme en technologie de l’électronique industrielle du Peninsula College.

Drew Black
Directeur aux politiques environnementales pour la Fédération canadienne de l’agriculture

Drew Black exerce le rôle de directeur aux politiques environnementales pour la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA), qui représente 200 000 exploitations agricoles et familles d’agriculteurs. M. Black siège à divers comités consultatifs fédéraux et tables rondes sur les chaînes de valeur, lesquels cherchent à remédier à certains problèmes environnementaux liés à la production agricole, qui vont des pesticides aux changements climatiques en passant par des questions d’approvisionnement durable. Avant de rejoindre la FCA, il a travaillé dans le domaine des politiques environnementales pour l’Assemblée des Premières Nations. Il détient une maîtrise ès sciences en droits de l’Homme de l’Université de Dublin ainsi qu’un baccalauréat spécialisé en droits politiques et en droits de l’Homme de l’Université Carlton.

Robert Blakely
Chef de l’exploitation pour les Syndicats des métiers de la construction du Canada

« Les pipelines forment une partie gigantesque et très essentielle de notre infrastructure énergétique. Leur rôle dépasse le simple transport de marchandises; ils relient les emplois hautement qualifiés et bien rémunérés d’une région du Canada où on les extrait aux emplois hautement qualifiés et bien rémunérés d’une autre région du Canada où on les transforme. Nous avons besoin de ces emplois. Cela signifie que l’intégrité et la durabilité de cette infrastructure sont d’une importance capitale. CEPA Priorité intégrité constitue une garantie pour nos membres comme pour le public canadien. »

Robert Blakely occupe les fonctions de chef de l’exploitation pour les Syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC), qui représentent plus de 550 000 gens de métier qualifiés, répartis dans 15 professions à travers tous les territoires et provinces. Dans son rôle, M. Blakeley aide les SMCC à défendre tous les travailleurs du secteur de la construction et à façonner les politiques publiques de manière à promouvoir la sécurité, la formation et les investissements dans les infrastructures. Tout à la fois plombier-tuyauteur et avocat spécialisé en relations du travail, M. Blakely a également été le coprésident syndical de ConstruForce Canada et a siégé dans d’autres organismes patronaux-syndicaux.

Blaine Favel
Président exécutif, One Earth Oil and Gas

Président exécutif de One Earth Oil and Gas et Cri des plaines, M. Favel est un dirigeant influent dont les contributions ont été significatives dans les domaines des bourses, de l’éducation, de la fonction publique et de l’intérêt général de la population canadienne. Il a également été le 14e chancelier de l’Université de la Saskatchewan.

M. Favel a occupé les fonctions de chef de la Nation crie Poundmaker et grand chef de la Federation of Saskatchewan Indian Nations de 1994 à 1998. Pendant son mandat, il a présidé à l’établissement de la Banque des Premières Nations du Canada et de la Saskatchewan Indian Gaming Authority. M. Favel a également été diplomate principal au ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international à titre de conseiller sur les questions autochtones internationales, conseiller spécial auprès du chef national Phil Fontaine de l’Assemblée des Premières Nations et membre de la Commission de vérité et de réconciliation relative aux pensionnats indiens.

M. Favel possède deux diplômes (un baccalauréat en droit de l’Université Queen’s et une maîtrise en administration des affaires de l’École des études commerciales de Harvard) et en 2012, il a reçu un doctorat honorifique en droit de l’Université de la Saskatchewan.

Paul Boissonneault
Président de l’Association canadienne des chefs de pompiers

M. Boissoneault est le président de l’Association canadienne des chefs de pompiers (ACCP), dont il est membre du conseil exécutif depuis 2009. Il est devenu chef des pompiers en 2004 et est le coordonnateur communautaire de la gestion des situations d’urgence du Comté de Brant depuis 2009.

Il a reçu la Médaille du jubilé de la Reine en reconnaissance de ses contributions pour la sécurité du public et des pompiers. Acteur du partage de pratiques exemplaires et de la priorisation des actions de plaidoyer, M. Boissonneault représente l’ACCP aux niveaux national et international.


icon-areasUne collaboration sur les pratiques avant-gardistes

Découvrir les domaines privilégies

icon-worksUn engagement à s’améliorer continuellement

Découvrir le fonctionnement